Mille & 1 tunisie : Gastronomie Bars et clubs Seventy one : Un club branché mais calme loin de l’agitation citadine…




Seventy one : Un club branché mais calme loin de l’agitation citadine…

Blanco


Le club Seventy One, situé à La Soukra, est un lieu sympathique pour boire un verre entre amis. Si le club propose des soirées à thème, avec musique et animations, il présente toutefois une ambiance assez calme qui rappelle certains hôtels de la côte.

Eloigné de la route par un grand jardin illuminé de lampions, l’entrée me fait penser à celle d’une grande villa. La terrasse, spacieuse, est séparée par de petits toits divisant l’espace.
En cette fin d’été, le club organisait une soirée salsa. Autour de la piscine du jardin, les adeptes du latino sont venus nombreux s’amuser sur les rythmes de salsa, bachata, merengue, et bien d’autres. Un public entre 30 et 50 ans, venus en groupe. Il faut dire que la salsa connait le succès en Tunisie, et compte beaucoup d’élèves à Tunis et sa banlieue. Ce sont généralement ces derniers qui se donnent RDV dans ce genre de soirée.

Une occasion pour moi de découvrir le club Seventy One. Assise, je rejoins des amis, mais attend un bon quart d’heure que le serveur, passé au moins trois fois, me propose à boire. Nous prenons une bouteille de vin rouge, mais il est âpre et imbuvable, d’un goût de chêne infecte pour l’amatrice de vins que je suis. Mes amis sont d’accord avec mon verdict : nous rappelons le serveur. Mais à notre grande surprise, celui-ci insiste pour que nous buvions la bouteille. Nous argumentons, mais le jeune homme est tenace, et nous donne raison après bien des polémiques.

Cette anecdote pose encore une fois le problème du service en Tunisie. Si le personnel d’hôtellerie n’est pas qualifié en vin, dans un pays musulman peu habitué à la connaissance de l’œnologie, il est tout de même une règle essentielle : ne pas contrarier le client en insistant pour lui vendre un produit de piètre qualité. Je retiendrai toutefois un bon service coté petits fours, qui ne cessaient de remplir la table.

Je visite l’intérieur. Malgré un vide froid, dû certainement au marbre gris foncé peu chaleureux, l’établissement est tout de même à la hauteur de ce qu’il promet. Le couloir d’entrée s’ouvre sur un gigantesque escalier, et les toilettes sont propres, malgré le manque de papier et de savon.
La clientèle se connaît, on sent les habitués de cet endroit auquel il ne manque pas grand chose pour être un lieu de rendez vous incontournable de la banlieue.

Nadia Jendoubi

Club Seventy one
71 Avenue de l’UMA, route de la Soukra
Tél. : (+216) 23 36 96 42

Plan de situation :

JavaScript must be enabled in order for you to use Google Maps.
However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser.
To view Google Maps, enable JavaScript by changing your browser options, and then try again.

( 1 Vote )

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir