Mille & 1 tunisie : Bien-être Tourisme Médical La Tunisie, destination de tourisme dentaire




La Tunisie, destination de tourisme dentaire

Envoyer Imprimer PDF
Tourisme dentaire


Le tourisme dentaire  suscite ces dernières années un regain d’intérêt. Il a ses adeptes en Europe et pourrait devenir un créneau à ne pas négliger pour relancer la destination Tunisie.

Les tour operator l’ont bien compris et proposent vacances et soins dentaires  à des tarifs réellement attractifs. Il faut savoir qu’en France, le coût d’un implant dentaire (avec prothèse et pièces prothétiques) varie entre 1 800 et 2 400 euros alors que dans les pays comme l’Espagne, la Tunisie, le Maroc ou la Hongrie le coût oscille entre 1 000 et 1 300 euros. Ce produit est donc en plein essor en Europe. En témoigne l’afflux massif de Français, Italiens et Allemands dans les pays limitrophes. Ainsi, le tourisme dentaire est à même d’offrir beaucoup à la Tunisie si nous lui accordions un peu plus d’intérêt. Le  critère décisif, lorsqu’il s’agit du choix des soins à l’étranger, est la compétence du dentiste et de son équipe médicale. Il n’en demeure pas moins que pratiquer le tourisme dentaire comporte des risques notamment au niveau du suivi postopératoire des opérations les plus lourdes car une fois rentré dans son pays, le patient se retrouve à des milliers de kilomètres de son médecin. Pas vraiment pratique en cas de complications…
Mille et une Tunisie a rencontré Vincent Delorme, administrateur du site www.endurance-implant.com, un guide qui apporte l’aide nécessaire aux patients dans leur  recherche d'informations sur un dentiste, une clinique dentaire, des soins dentaires ou des implants dentaires à l'étranger et notamment en Tunisie.

Mille et une Tunisie : Tout d’abord, la Tunisie est-elle une destination de tourisme dentaire ?
Vincent Delorme: Elle l’est pour le "tourisme médical" en général depuis plus de 20 ans.
Et c’est cette réputation de la Tunisie pour la chirurgie-esthétique qui a facilité l'essor du "tourisme dentaire". La destination est essentiellement Tunis pour sa facilité d'accès en avion.

Mille et une Tunisie : Pourquoi les touristes choisissent-ils la Tunisie ?
Vincent Delorme: Tout d’abord, car les prix, déterminants dans le choix de la destination, y sont nettement inférieurs à ceux pratiqués en France, en Angleterre, en Suisse ou au Canada. De plus, les gens sont très influencés par les médias, par ce qu’ils ont lu dans un magazine ou vu à la télévision. Or la Tunisie a été positivement médiatisée ces dernières années par rapport au tourisme esthétique.

Mille et une Tunisie : Qui organise le séjour du client ?
Vincent Delorme: Le cabinet dentaire peut faciliter au patient l'organisation de son séjour en  lui réservant un taxi ou une chambre d'hôtel. Mais en aucun cas il ne peut pas se transformer en agence de voyage. C’est interdit par la législation.

Mille et une Tunisie : Doit-on séparer le côté médical du côté tourisme ?
Vincent Delorme: Absolument, le côté médical est trop important pour être mélangé avec le côté touristique. Le côté financier est aussi très important ! Le patient ne va pas en Tunisie pour s'amuser ou se détendre, il y va pour subir une intervention chirurgicale, avec les aléas qu'elle comporte, à des milliers de kilomètres de chez lui. Cela va en plus lui coûter entre 5000 et 25000 Dinars.

Mille et une Tunisie : Quelles sont les pièges que le client doit éviter ?
Vincent Delorme: Les accroches marketing sont nombreuses. Méfiez-vous des promesses liées à :
-L’anesthésie générale (même si le patient à peur de la douleur, tout dentiste déconseille l'anesthésie générale pour des interventions mineures)
- L’organisation du séjour (le patient a peur de ne pas savoir se débrouiller car il va parfois dans une ville ou un pays qu'il ne connaît pas)
-La  baisse du prix de l'implant pour augmenter celui du pilier et de la couronne (car les patients font une fixation sur le prix de l'implant)
- Les promos : nuits d'hébergement offertes, les implants gratuits !

Mille et une Tunisie : Quelles sont les  questions principales que doit se poser le patient ?
Vincent Delorme: - Qui (se renseigner sur le chirurgien-dentiste traitant),
- Quoi (bien comprendre le plan de traitement, les marques et matériaux utilisés, voir des exemples de prothèses),
- Comment (quelles sont les techniques et méthodes pratiquées, depuis combien d'années).
Traiter un patient éloigné géographiquement implique des contraintes, le dentiste doit faire vite et bien du 1er coup, à tous les coups ! La situation dentaire de nombre de patients est souvent complexes et ceux-ci se décident souvent à la dernière limite, ils ont toutes les dents à refaire. Nous assistons à des interventions réalisées par des chirurgiens-dentistes ayant plus de 20 années de pratique en implantologie. Ils doivent mettre à contribution toute leur expérience pour traiter certains patients dont la situation dentaire est complexe. Certains "jeunes" dentistes se lancent dans le "tourisme dentaire" alors qu'ils n'ont pas 5 années de pratique en implantologie. Si l patient recherche avant tout le meilleurs prix, il devrait avant tout se renseigner sur l'expérience du dentiste qui va traiter son cas.

Mille et une Tunisie : Avez-vous peur de la concurrence des autres pays ?
Vincent Delorme: En Europe, le patient peut obtenir les mêmes remboursements que s'il faisait les soins en France. C'est un frein pour le "tourisme dentaire" en Tunisie. La concurrence s'est considérablement développée ces deux dernières années avec de nouveaux cabinets dentaires et de nouvelles agences pour le "tourisme dentaire". Les "pays de l'Est" tels que la Roumanie et la Bulgarie sont des concurrents sérieux.

Mille et une Tunisie : Comment promouvoir ce créneau porteur pour la Tunisie ?
Vincent Delorme: Il suffirait tout simplement d'une accréditation "tourisme dentaire", délivrée par un organisme compétent, pour donner confiance aux patients.

Propos recueillis par TB

( 8 Votes )

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir