Mille & 1 tunisie : Bien-être Tourisme Médical La thalassothérapie en 5 questions




La thalassothérapie en 5 questions

Envoyer Imprimer PDF
Zembra


La thalassothérapie : Pourquoi pas ? En cette fin d’hiver, prenez le temps de penser à vous et à votre santé. Guide pratique

La thalassothérapie en 5 questions

C’est quoi ? La thalassothérapie est l’utilisation combinée, sous surveillance médicale et dans un but préventif ou curatif, des bienfaits du milieu marin qui comprend : le climat marin, l'eau de mer, les boues marines, les algues, les sables…
Comment ? Chauffer l’eau de mer à température voisine de celle du corps (34-36°C) pour que, par effet d’osmose, les éléments minéraux et vivants qui y sont contenus pénètrent à travers la peau. En la chauffant, les principes actifs et thérapeutiques de l’eau de mer sont optimisés et la vasodilatation permet une meilleure absorption des produits par la peau.
Pour qui ? La thalassothérapie permet la détente. Elle peut vous aider à arrêter de fumer, perdre du poids, trouver le sommeil plus facilement ou mieux vous rétablir après une opération. Elle permet aussi d’appréhender sa ménopause en douceur, gérer ses sautes d'humeur, son manque de sommeil, ses problèmes circulatoires…
Combien de temps ? Pour être efficace, une cure de thalasso doit durer au minimum 6 jours, compter 4 soins quotidiens et la reprendre tous les 6 mois.
Où ? Impérativement en bord de mer, les centres de thalassothérapie sont parsemés le long des zones touristiques du pays : Gammarth, Hammamet, Sousse, Mahdia, Djerba, Zarziz, Korba,… Le littoral, les embruns, l'iode, les balades sur la plage et le luxe, en sus.

Top 3 des soins de thalassothérapie à ne pas rater

Bain bouillonnant : Soin de base relaxant permettant au corps d’absorber les éléments minéraux et oligo-éléments au moyen d’un bain individuel chaud enrichi d’huiles essentielles, d’algues ou de boues marines avec des jets pour masser le corps. L’eau de méditerranée est particulièrement riche en éléments marins qui deviennent source de fatigue et de troubles divers en cas de déficit.
Enveloppement d’algues ou de boues : Le corps est enduit d’une pâte d’algues ou de boues, puis maintenu sous une bonne température (couverture chauffante, hammam ou sarcophage). Ce soin sert à éliminer les toxines, à hydrater la peau en soulageant les douleurs arthritiques et recharger le corps en éléments marins. La boue est efficace contre les rhumatismes et active la circulation sanguine.
Massage : Vous n’aurez que l’embarras du choix. Toucher, effleurer, presser, pétrir, palper, rouler,…L’art du massage se conjugue à tous ses verbes. Il vous plonge dans l’univers de cultures anciennes et de ses rites ancestraux. Au-delà du voyage en chine, en Inde, au Japon ou en Suède, le massage vous plonge dans une ambiance particulière, à la recherche du bien être global au bout de vous-même.

J’ai essayé pour vous

J’ai pris rendez vous pour ma première thalassothérapie. J’éteins mon portable, je fais le vide dans ma tête et arrive bien en avance. J’apprécie la déco tendance du centre. La lumière y est douce, les couleurs chaudes et des bougies parfumées sont éparpillées le long des couloirs. Le personnel est souriant, prévenant et habillé en blanc. Maillot, bikini, tenue de sport ? J’y ai pensé une heure durant en faisant mon sac. Finalement, c’est inutile. Une fois sur place, on me remet une cape de bain, des tongs, un bonnet pour mes cheveux, et un sac pour mes effets personnels.

Avant que l’on établisse mon planning de la demi-journée, je passe par le médecin du centre pour établir un état de santé : antécédents médicaux, allergies, état général. Un véritable questionnaire qui me fait penser, un peu à moi et beaucoup à ma santé. Tiens, au fait, je ne devais pas faire mon bilan annuel il y’a 3 mois?  On me propose deux soins secs et deux humides. Me voici donc embarquée dans des dizaines d’explications : Enveloppement d’algues ou de boues ? Massages classiques ou exotiques ? Shiatsu, Ayurvédique à 4 mains, aérosols, réflexologie globale, forfait découverte, soin aux 3 parfums, … De nombreux massages exotiques et autres soins inspirés de traditions millénaires me titillent. Que faire ? Un massage pour diminuer mon stress, relancer ma circulation sanguine apaiser mes tensions musculaires ou tenter un soin relaxant fait de gestes lents et précis afin d’obtenir relâchement et relaxation ?

Mon planning de soins à la main, je commence à déambuler dans le centre. L’eau est partout. Comme un poisson, je passe d’un bain bouillonnant au jacuzzi, fais des brasses dans la piscine d’eau de mer, nage contre courant et mets épaules, dos et cuisses sous des jets hyper puissants. Grand bien cela fait à ma cellulite. Je passe par le hammam, fais une halte à la salle de fitness, bois des tisanes drainantes et  me détend dans une salle de repos avec un fond de musique puis m’endors. Le vide, la relaxation, moi, moi, et moi-même…Ca fait du bien, souffler un peu, oublier les enfants, le stress, le boulot, faire le vide, faire tomber la pression … J’en profite pleinement ! Juste un conseil prenez le temps d’arriver détendu à vos soins. Ils n’en seront que plus efficaces. En quittant le centre de thalasso, ne prévoyez ni rendez vous, ni courses. Direction la maison, une bonne verveine fraiche et chaude, une bonne nuit de sommeil et vous voilà en super forme.

La thalassothérapie et les Tunisiens : Un peu, pas assez, pas suffisamment…

La thalassothérapie moderne est née en France dans les années soixante et notre pays a ouvert son premier centre en 1994. En à peine 15 ans, beaucoup de chemin a été parcouru. Les cures s’appellent désormais « Zen », « Vitalité et forme », « Rêve de minceur », « Sensation, beauté et bien être », » Beautés orientales ». La thalassothérapie suit les tendances se tourne vers le spa, vers le soin exclusif, le soin privatif, …

Définie par le journal officiel Tunisien JORT comme étant : » une prestation à la fois thérapeutique, préventive et de promotion du bien –être utilisant simultanément, dans un site marin privilégié, sous surveillance médicale et avec le concours d’un staff qualifié, les éléments du milieu marin qui sont le climat marin, l’eau de mer, les algues, les boues marines, les sables et toutes autres substances extraites de celui-ci » elle est régie par une réglementation très stricte.
La Composition de l’eau de mer, très proche au plasma sanguin en est le secret. La qualité de prélèvement et de conservation des eaux est le cœur du dispositif. Les eaux puisées à distance des côtes et à une certaine distance doivent conserver, notamment leur plancton qui en est la principale composition vivante.

La présence d’un médecin est obligatoire. Elle assure non seulement les consultations médicales, suit de près les curistes et établit des soins spécifiques en fonction des pathologies mais en est le garant de la qualité et de l’hygiène. Le Docteur Belhadj est la directrice du centre Thalasspa El Hambra à Hammamet, elle déclare « nous avons des contrats de collaboration avec des laboratoires pour des analyses parasytologiques et bactériologies hebdomadaires. Mon travail consiste à appliquer les normes d’exploitations dictées par une réglementation très rigoureuse »  Mais quel rapport les tunisiens ont-ils avec cette thérapie? Quel est leur comportement face à ce produit touristique?

Le Dr Imen Belhadj, directeur et médecin dans le secteur depuis 2002  affirme que « la participation des tunisiens reste timide à cause d’incompréhensions, par manque de convictions pour certains et incontestablement par manque de moyens pour d’autres ». La thalassothérapie coûte cher. Bien que durant cette enquête nous avons relevés que plusieurs formules étaient disponibles : abonnements, tarifs spéciaux, forfaits séjours +soins, cartes privilèges. Il n’en reste pas moins vrai, que les cures reviennent à plus de 800 D sur la base de 5 jours, à raison de 5 soins par jour. Le prix d’un forfait « découverte standard » incluant des soins immanquables démarre à plus de 140 D la journée.

Pour les professionnels de la santé, la thalassothérapie aide à prévenir et cela n’a pas de prix, puisque nous sommes au cœur même de la capitalisation sur la santé. «  Les structures sont là, de qualité, on vient du monde entier pour en profiter, il faut juste s’organiser «  conclut Dr Belhadj. La thalassothérapie souffre aussi d’un manque de discernement par nos concitoyens. Elle est systématiquement associé au massage alors qu’il n’en représente que la dimension détente et bien être. Les soins proprement bénéfiques dans la préservation de notre capital sont les soins spécifiques de thalassothérapie et ces derniers sont incontournables pour mener à bien une cure bénéfique et efficace. Amel Djait

( 7 Votes )

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir