Mille & 1 tunisie : Accueil Rencontres




Rencontres

Barra Ben Boubakeur : «Les artisans ne veulent pas que leurs enfants prennent le même chemin qu’eux !»

Envoyer Imprimer PDF

Lauréate 2010 du prix de la maison de la création à Marseille, Barra Ben Boubakeur vit entre Kelibia et Nice. Elle évolue dans le monde des tissus. Ses « hayeks », cotons et soies ne passent pas inaperçus si bien que la maison Hermès s’empresse de lui commander toute sa collection de l’année dernière. A l’occasion du Salon parisien «  Maison & Objets » où la styliste présente sa nouvelle collection, Mille et Une Tunisie l’a rencontré pour en savoir plus sur son parcours et ses projets.

Philippe Xerri : «C'est la Tunisie qui inspire ma nouvelle marque de Décoration Ethnique Design»

Envoyer Imprimer PDF

On connaissait Philippe XERRI depuis quelques années chez FC-KA avec le duo Zeineb et Salah SFAR. Depuis janvier dernier, il a lancé sa propre marque de Décoration Ethnique Design "Rock The Kasbah". Il expose du 8 au 11 septembre 2011 au Salon MACEF de Milan puis du 9 au 13 septembre à Maison&Objet Paris. Rencontre avec Mille et une Tunisie.

Taher Ghalia : «Le musée national du Bardo appartient au patrimoine méditerranée et mondial».

Envoyer Imprimer PDF

Taher Ghalia, Conservateur en chef du musée national du Bardo, est sur le point de voir son rêve se réaliser : le musée national du Bardo rouvre ses portes demain. Les vastes travaux de réaménagement et d’extension de ce célèbre musée qui, rappelons-le, abrite la plus vaste collection mondiale de mosaïques antiques viennent de s’achever. L’ouverture du nouveau lieu représente un changement important dans la politique culturelle du pays et le développement d’un tourisme culturel de qualité. Rencontre avec Mille et une Tunisie.

Bendir Man, le chanteur audacieux :« Je fais de la politique à ma manière »

Envoyer Imprimer PDF

Des jeunes, beaucoup de jeunes étaient présents à la soirée animée par le chanteur Bendir Man et organisée par le Festival de la Médina de Nabeul vendredi dernier. Une belle soirée engagée, largement applaudie. Dans l'interview qu'il a accordée à Mille et une Tunisie, Bayrem Ben Kilani alias Bendir Man nous parle de sa vision musicale, de son public et de ses projets.

ANME création : De l’élégance dans de petits trésors d’accessoires…

Envoyer Imprimer PDF

Anme : une jeune marque de bijoux et de sacs qui réunit le moderne et le traditionnel avec un goût et un raffinement qui dépasse les habitudes... Derrière ces créations originales se cache Emna Bouhawel. Une artiste talentueuse, qui, du bout de ses petits doigts de fée, donne vie majestueuse au plus quelconque petit bout de métal.

Mounir Charfi : «Mon autocensure a permis à mon roman de ne pas rester dans les caves du Ministère de l’Intérieur»

Envoyer Imprimer PDF

Médecin de profession, Mounir Charfi est originaire de Tozeur et a sorti son premier roman, «Le Baiser de Lampedusa» en début d’année. Publié aux éditions «Arabesque», ce livre oscille entre le manuel d’alchimie, la science fiction… Il répond aux questions de Mille et une Tunisie.

Syrine Ben Moussa : La nouvelle voix du Maalouf

Envoyer Imprimer PDF

Syrine Ben Moussa était en concert samedi soir au théâtre municipal de Tunis, dans le cadre du festival de la Médina. L’occasion, pour Mille et une Tunisie, de s’intéresser de plus près à cette étoile montante du Maalouf.

Sophie Boyer, une passion pour les dauphins

Envoyer Imprimer PDF

Née au bord de l’océan, Sophie Boyer s’est passionnée pour le surf dès l’âge de 15 ans. C’est à travers ce sport qu’elle voyage et navigue dans le monde entier pour rencontrer les dauphins pour la première fois au Costa Rica. Cette découverte éveille alors en elle le désir de mieux les connaître.

Cet été, protégez-vous du soleil tout en créant de l’emploi!

Envoyer Imprimer PDF

Du côté de Nefza (Gouvernorat de Béja), à une quinzaine de kilomètres de la côte, il se passe depuis 2009 une surprenante agitation. On s’affaire à fabriquer des parasols. Mais pas n’importe lesquels : des parasols équitables et durables.

Souheil Ben Abdallah : "Dar Mohsen : découvrir la vie rurale tout en se sentant chez soi"

Envoyer Imprimer PDF

Alors que le Festival international de musique symphonique d’El Djem a débuté ce week-end, on constate que les hébergements de qualité sont quasi inexistants dans la ville. Conséquence de la politique de valorisation du tourisme balnéaire ou méconnaissance des potentialités de la région ?

Page 6 sur 11