Mille & 1 tunisie : Accueil Rencontres




Rencontres

La chaîne télévisée «el Wataniya» au service du tourisme : l’émission « Essiyaha fi Tounes »

Envoyer Imprimer PDF

Amine Turki évolue dans le secteur du tourisme depuis toujours. A la fois guide, journaliste spécialisée et concepteur de voyages et d’excursions à thème, il vadrouille en Tunisie à la recherche des vestiges passés, des artisans oubliés et d’une Tunisie méconnue.

La peintre Selma Tria : «J’imagine ma ville belle et en couleurs avec des femmes omniprésentes »

Envoyer Imprimer PDF

Selma Tria est peintre et  expose à la galerie Aire-Libre d’El Teatro du 2 au 14 mai 2012. Son exposition a pour thème les « légendes urbaines ». A cette occasion et sur fond d’attaques extrémistes contre les artistes et les femmes pendant cette période transition démocratique, Mille et une Tunisie a rencontré l’artiste qui nous expose son regard sur la ville, l’avenir et la situation des femmes tunisiennes. Entretien.

Jamel Belahrach, président de Manpower Maghreb : "Nous devons passer du capitalisme au talentisme"

Envoyer Imprimer PDF

Dans un contexte de restructuration sociale et de taux élevé du chômage, la Tunisie doit repenser l’organisation même de son économie. Les rapports entreprise/salarié ont été totalement bouleversés depuis la Révolution dans tous les secteurs y compris dans celui du tourisme et il s’agit maintenant de permettre à ces différents acteurs de penser une approche nouvelle dans le management du capital humain. Les ressources humaines sont au centre de ce défi.

Alia Baccar Bournaz : «La Tunisie me donne l’impression d’être un bateau sans gouvernail»

Envoyer Imprimer PDF

Professeur émérite à l’Université La Manouba-Tunisie, Alia Baccar Bournaz est officier des palmes académiques et vient de publier aux éditions Nirvana un livre retraçant la vie de Rafiâ Bornaz, une militante du mouvement d’indépendance tunisien. Entretien avec l’auteure pour en savoir plus sur un destin hors du commun mais aussi pour faire le point sur la situation des femmes dans une Tunisie qui se cherche et se construit.

Neila Guellaty : « La Tunisie a tout à offrir en tant que destination pour accueillir un festival sportif et culturel de renommé internationale»

Envoyer Imprimer PDF

Passionnée de bridge, ce jeu de carte qui se joue à quatre et par équipe de deux avec un jeu de 52 cartes, et militante d’une image culturelle haut de gamme de la Tunisie, Neila Guellaty porte à bout de bras depuis plus de dix ans le Festival international de bridge de Hammamet qui se déroule actuellement à Hammamet.

Moufadhel Adhoum: "Le climat culturel et artistique en Tunisie sera bientôt favorable"

Envoyer Imprimer PDF

Il vit en Belgique et a composé plusieurs albums qui ont marqué la critique. Son groupe de jazz «  Hijaz » a su créer un univers sonore qui mêle différentes influences d’Orient, de Grèce, des Balkans et d’Inde.

Zina et Sahbi Dahmani : «Nous voulions une cuisine inventive qui fasse le régal aussi bien des yeux que des papilles.»

Envoyer Imprimer PDF

La boutique de gourmandises sucrées et salées, LiliCupCakes, a ouvert ses portes à La Marsa en août dernier. Des cup cakes, des push cakes et des pop cakes. Des quoi ? Rencontre avec Zina et Sahbi Dahmani les créateurs de LiliCupCakes pour en savoir plus sur ces gâteaux américains à dévorer des yeux avant de les dévorer tout court !

Alain Ydraut chef de cuisine de la Terrasse : « Les vins tunisiens ont connu d’immenses progrès »

Envoyer Imprimer PDF

Directeur exécutif de « La Terrasse », du café « le Must » et du magnifique « Terrasse Beach » qui se situe sur la plage de Hammamet, Alain Ydraut s’est pris de passion pour la cuisine et épris par la Tunisie depuis quelques années.

Mohamed Touiri : « La spéléologie en Tunisie est un monde inconnu »

Envoyer Imprimer PDF

Si vous mettez le cap sur Zaghouan et décidez de visiter le majestueux Temple des eaux, prenez aussi le temps de découvrir l’écomusée et de flâner un peu dans le village. Vous y croiserez surement des membres du club de spéléologie.

Malek Ladjimi : "C'est de l’inventivité qu'il manque à la cuisine tunisienne pour s’internationaliser"

Envoyer Imprimer PDF

Le célèbre restaurant tunisois « La Closerie » fêtera l’année prochaine ses 20 ans. Fondé en 1992, cet antre des nuits tunisoises a bien évolué depuis sa création. Lieu chic et branché où il est de bon ton de se montrer l’été, la Closerie c’est aussi depuis 5 ans un piano-bar qui propose des soirées Musique on live le jeudi et DJ le samedi.

Page 3 sur 11