Mille & 1 tunisie : Accueil Magazine Rafik Tlatli: porte-drapeau de la cuisine tunisienne




Rafik Tlatli: porte-drapeau de la cuisine tunisienne

Envoyer Imprimer PDF
Zembra


Rafik Tlatli. Un nom qu'on associe systématiquement à la cuisine. Un personnage qui bataille pour la mise en valeur du patrimoine culinaire  national et qui s’essaye à la créativité  culinaire. N’est-il pas aussi l’un des rares qui se hasarde à tant de communication autour d’une cuisine si peu internationale et connue?

Très mondain, le chef Tlaltli enseigne, anime des émissions de télévision et de radio, donne des recettes et écrit des livres de cuisine. Autant le dire franchement. Il est une star. Entretien conduit par Amel Djait.

Mille et une Tunisie: Si la Tunisie était une entrée, un plat, un dessert et une boisson?
Rafik Tlatli: Une « Ojja » nabeulienne ou une salade « Méchouia ». En soupe, je dirais un « Tchich » aux poulpes de Sfax. En plat de résistance les « Noicers » à l’agneau de Tunis. Le « Rfiss » aux dattes de Tozeur en dessert et en boisson, un bon jus d’orange de Maltaises de Tunisie

Mille et une Tunisie: Pour le chef Tlatli, tout bon repas commence par quoi?
Par une bonne salade de n’importe quel légume de la saison. Avec juste du jus de citron et de l’huile d’olive extra vierge.

Mille et une Tunisie: Garderiez-vous un même menu si vous deviez séduire ou convaincre?
Ne dit-on pas que l’amour passe par l’estomac ? Un bon menu séduirait ou alors arriverait à convaincre. Il faut s’adapter au goût de la personne. Idéalement, lui concocter un menu sur mesure.

Mille et une Tunisie: Quel serait la personnalité pour qui vous aimeriez cuisiner ?
Notre cher Président de la République.

Mille et une Tunisie: Quels sont les produits les plus emblématiques de la cuisine tunisienne ? Vraiment ceux dont vous ne pourriez vous passer.
Les produits du terroir que l’on trouve un petit peu partout autour de la Méditerranée : L’olive et l’huile d’olive, les courgettes, les aubergines, les poivrons et les tomates, l’oignon, l’ail et les épices. Le poisson est incontournable. Bleu ou plus noble, on ne peut passer à côté des sardines, des daurades, du loup ou du mérou ou des fruits de mer comme les calmars et les crevettes. La viande n’est pas en reste. Surtout l’agneau de Sidi Bouzid ou de Thibar. Les pâtes sont immanquables comme le couscous, les « noicers » et les « hlalems ». On ne peut passer à côté du pain dans toutes ses variétés.

Mille et une Tunisie: Qu’avez-vous toujours dans votre cuisine familiale et professionnelle?
Des épices assez originales comme le bouton de rose et la cannelle.

Mille et une Tunisie: Allez-vous parfois au fast-food?
C’est quoi ça ? Le » fast food » est en réalité est une desserte de « bouffe » malsaine et sans aucun goût. Qu’est ce que cela veut-il dire que de manger un casse-croûte tunisien avec des frites ? Un sandwich tunisien se compose de salades, de thon, d’œuf, d’un filet d’huile d’olive... Il est savoureux et bénéfique.

Mille et une Tunisie: Quels sont vos restaurants préférés en Tunisie?
Les restaurants typiques et créatifs qui n’imitent pas les autres. Ceux qui se créent un style et qui travaillent sur la cuisine originale ou typique traditionnel du terroir.

Mille et une Tunisie: Quel est votre parcours perso gourmand?
Le tour du monde.

Mille et une Tunisie: Etre le porte drapeau de la cuisine tunisienne, est ce un fardeau ou un cadeau?
C’est un plaisir que de pouvoir faire connaître la cuisine Tunisienne dans le monde. J’ai souvent le bonheur d’animer des « cooking shows » pendant des salons spécialisés ou  pour des émissions de Tv à l’étranger. C’est un grand cadeau entouré de beaucoup de rubans.

Mille et une Tunisie: Que manque t-il à la cuisine tunisienne pour s'internationaliser?
Notre urgence est justement de faire connaître notre cuisine typique à travers le monde. Celle-ci est tellement riche et variée. Nous manquons de communicateurs et d’écrivains. Il nous faut éditer des livres de cuisine. C’est à nous de présenter notre cuisine à l’étranger comme l’ont prodigieusement fait les marocains.

Mille et une Tunisie: Le rendez vous des asperges est pour bientôt dans votre restaurant de Nabeul, Le Slovenia. Avez-vous préparé de nouvelles suggestions?
Depuis quelques années, le mois d’Avril est le mois des asperges au restaurant Slovenia à Nabeul. Plus de quinze spécialités y sont proposées durant un festival spécifique qui a ses adeptes. Je continue d’adapter ce succulent légume à la viande, au poisson, à la volaille ou aux soupes. Cette année, nous aurons de nouvelles recettes: la « chakchouka » aux asperges et fèves et un « mhammas » aux asperges vertes et aux chevrettes.

Propos recueillis par Amel Djait

( 2 Votes )

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir