Mille & 1 tunisie : Accueil Le Blog




Le Blog

Quand la souveraineté de la nation est absente de l’avant – projet de constitution

Envoyer Imprimer PDF

Par la révolution, le peuple de Tunisie voulait recouvrer sa souveraineté et l’exercer pleinement. Près deux ans après, il est en phase d’en être dépouillé.

D’un 23 à l’autre

Envoyer Imprimer PDF

Cet article est partagé par les réseaux sociaux. Il  est de Nicolas Beau. 1001tunisie a choisi de la partager avec vous.

Ce qui frappe aujourd’hui à Tunis, c’est à quel point les élites politiques et intellectuelles de la Tunisie légale ont oublié le pays réel.

On a oublié un peu vite que ce sont des revendications contre la pauvreté et la corruption, venues des profondeurs du pays qui ont ébranlé le régime de Ben Ali. Or depuis le 14 janvier 2011, date du départ de l’ex dictateur en Arabie Saoudite, la situation n’a fait qu’empirer. A quelques encablures des restaurants bling-bling et des hôtels luxueux de Gammarth, d’Hammamet et de La Marsa, la Tunisie de l’intérieur est au bord de l’explosion sociale.

Pour que vive « Lella Manoubia » !

Envoyer Imprimer PDF

L’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (Alecso) a annoncé sa volonté de prendre en charge la restauration du  mausolée de «Saïda Manoubia». Si les dégâts matériels peuvent être réparés, qu’en est-il du choc émotionnel?  Peut-on dédommager un peuple dont on veut voler l’histoire et anéantir l’identité? Car ces «assassins» n’hésiteront pas à s’attaquer encore et encore à tous les mausolées, aux rites, aux croyances, à l’identité des Tunisiens…

Facturer l’affichage électoral: pourquoi pas?

Envoyer Imprimer PDF

La Tunisie est sale, on l’a dit et redit. Les municipalités manquent de moyens, les éboueurs ne sont pas assez motivés et pas très bien formés, certains de nos concitoyens n’hésitent pas à jeter des papiers ou des bouteilles par la fenêtre de leurs véhicules, d’autres balancent leurs ordures à côté de containers à poubelle vides !

Les Tunisiens, la Révolution et les troubles mentaux

Envoyer Imprimer PDF

Les Tunisiens sont en train de déprimer. C’est un euphémisme que de le dire. Le Dr Fadhel Mrad, président du comité médical à l’hôpital Razi, interviewé par le journal « La Presse », explique que les consultations ont  augmenté de 15% en 2011 par rapport à 2010.

Page 5 sur 32